ECO I TOURS

ECO I TOURS

Nos Voyages sont Respectueux
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Voyager dans le Respect de la Population
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Voyager Enrichi
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Nos Voyages Resterons pour toujours dans votre Mémoire
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Les Voyages apportent de nombreuses découvertes
ECO I TOURS

ECO I TOURS

L'Ecologie es primordiale pour notre Planète
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Pour nos Voyages, Ecologie, et Respect sont primordiale
ECO I TOURS

ECO I TOURS

Votre Voyage vous mettra proche de la Population du Pays

 

 

L'île a été initialement peuplée par des indiens venant d'Amérique du Sud, les Arawak, peuple de marins, maîtrisant l'art de l'agriculture et de la poterie, puis les Kalinagos (Caraïbes), plutôt axés sur la chasse, la pêche, la construction de bateaux, la guerre et l'art des paniers, les ont peu à peu remplacé. 
Tout au long de son histoire, la Dominique et ses terres fertiles ont attiré les colons et ont été soumises à l'assaut souvent barbare des pouvoirs occidentaux qui se l'arrachaient. Elle a résisté à la colonisation pendant une période de temps plus longue que toute autre île des Caraïbes.

Le dimanche 3 novembre 1493 lors de son deuxième voyage aux Amériques, Christophe Colomb longe les rivages de l'île, ignorant son nom précolombien Wai'tukubuli, il la renomme Domingo (Dimanche en Espagnol) d'où proviennent ces noms actuels : la Dominique (en Francais) et Dominica (en Anglais).
En 1625 lors de la guerre de 30 ans, les Espagnols cèdent Wai'tukubuli aux Français, puis au cours du 17 ème siècle, les Français et les Anglais s'affrontent pour gouverner l'île. Pendant cette période et jusqu'en 1807, des africains sont emmené pour travailler dans les plantations de sucre et de café, en général ils viennent d'Afrique de l'ouest, de régions allant du Sénégal à l'Angola.

 

Puis en 1763, naît la guerre des 7 ans, à l'issue de laquelle la France cède Wai'tukubuli à l'Angleterre, mais reconquise deux fois par les Français, l'île devint définitivement britannique en 1814. L'esclavage est enfin aboli à la Dominique en 1833, alors qu'il ne le fut qu'en 1848 dans les îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe.

 

En 1898 l'île reçoit le statut de colonie de la couronne britannique. Wai'tukubuli accéde à l'indépendance le 3 novembre 1978 tout en restant membre du Commonwealth.
En 1902, le Gouverneur de Wai'tukubuli, Hesketh Bell, a envoyé une lettre à l'Angleterre, demandant la permission d'établir une réserve indienne dans l'île, en 1903 ils leur ont finalement été assignés 1532 hectares de Territoire dans le nord-est, aujourd'hui les kalinagos sont au nombre de 3000 environ. 

 



La Dominique est une République avec un gouvernement parlementaire et une présidence sans pouvoir exécutif, une Assemblée monocamérale de 30 membres (21 élus, 9 nommés). 
L'assemblée élit le Président pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois seulement. Le Président désigne le Premier Ministre avec qui il nomme ses ministres. 

 



 

Pour plus d'informations, visitez le site de Discover Dominica 

 

 

 

Jusqu'à présent, 175 espèces d'oiseaux ont été enregistrées, dont une soixantaine se reproduisent sur l'île, 2 espèces de perroquets dont le Perroquet à cou rouge et le fameux Sisserou Imperial (l'oiseau national), qui est en en voie de disparition. 18 espèces de mammifères cohabitent dont l'opossum (manicou), l'agouti, l'iguane, 4 espèces de grenouilles, dont le «mountain chicken» qui est un met très apprécié, bien qu'interdit de chasser.

 

 

Nous y trouvons 10 types de lézard et 5 types de serpent, dont plusieurs sont endémiques à l'île, mais aucun n'est dangereux. Nous pouvons apercevoir 55 espèces de papillons, dont 2 endémiques à Wai' tukubuli.
Pour ce qui est du milieu marin, l'île est reconnue comme l'un des sites les plus prestigieux du monde pour la plongée, et une destination prisée pour sa vie marine sauvage. 

 

La mer regorge de poissons et coraux aux couleurs exotiques. Jusqu'à présent, 22 espèces différentes de baleines et dauphins ont été identifiées dans les eaux de Wai'tukubuli, qui sont l'une des meilleures régions pour observer les baleines.

 

 

Entre Mars et septembre, 4 types de tortues marines, dont les 2 premières sont menacées d'extinction, viennent pondre leurs oufs: la tortue luth, qui est considéré être le plus gros reptile du monde (population dans le monde est estimée à 34000 femelles nidifiant), la tortue imbriquée (pop estimée dans le monde: 8000 femelles nidifiant) et la tortue verte (203 000 femelles nidifiant). N'oublions pas les 20 espèces de crabes, les 11 espèces de crevettes d'eau douce, et la douzaine d'espèces de poissons d'eau douce.

 

Voyagez autrement !